RECETTE : COOKIES THE MATCHA / CHOCOLAT BLANC

 

cookies.jpg

Je ne suis pas une fille douée pour faire des cookies. Pour bien d’autres choses également, mais les cookies, je les ai TOUJOURS ratés…

Ceci dit, étant en pleine période « vidage des placards de la cuisine », il fallait bien que je trouve quoi faire avec ce thé matcha et ce chocolat blanc – 2 ingrédients qui ensemble font POW WOW dans ta bouche… Y avait du potentiel, quoi.

Et bien c’était sans compter sur cette recette (et accessoirement ces astuces pour réussir TOUS les cookies) du blog Cute Cakes qui a réussi à conjurer le sort et qui m’a fait enfin réussir ces « chewy cookies » venus de Mars. (Oui, une autre espèce voisine de ces Muffins)

Voici la recette bêtement recopiée :

Pour 20 cookies

- 125 gr de beurre mou ( sorti 1h avant du frigo--> très important, ce n’est pas pareil avec du beurre fondu)
- 130 gr de sucre roux
- 3 cc de thé matcha
- 1 oeuf
- 175 gr de farine
- 1 cc rase de levure
- 20 gr de poudre d’amande
- 100 gr de pépite de chocolat blanc au couteau

Mélanger le sucre roux et le beurre mou.
Ajouter l’oeuf, puis la farine avec la levure et la poudre d’amande, mélanger jusqu’à avoir une pâte lisse.
Ne pas laisser reposer.
Incorporer les pépites de chocolat blanc et le thé vert.
Faire des boules, les aplatir légerement et les mettre sur du papier cuisson
Cuire sur une grille à 180° pendant 10 à 12 min

 

 



Le Biscuit glacé Citron-Pavot de ma Grand-mère

gateaucitron2.jpg

J’ai un gros faible pour tout ce qui a un goût de citron, alors imaginez combien j’aime ce « biscuit’ au citron et au pavot, avec son nappage glacé acidulé que me faisait ma grand-mère !

gateaucitron1.jpg

Mais ce que j’aime peut-être le plus, c’est la façon dont elle m’a écrit de tête, dans un français soutenu, sa recette de bonne maman…

Je vous la livre telle qu’elle…

gateaucitron4.jpg

Biscuit au Citron

Ingrédients :
« 3 oeufs.
Même poids de sucre, de beurre, de farine.
Un citron.
Une cuillère à café de levure en poudre.
125 grammes de sucre glace.
Une cuillère à soupe de graines de pavot.

Faire ramollir le beurre au bain-marie, puis ajouter le sucre et travailler longtemps pour obtenir une crème lisse, avant de joindre les oeufs entiers, un à un, en alternant avec un peu de farine mélangée de levure et le zeste du citron râpé. Beurrer un moule à cake pour y verser la préparation, mettre à four moyen (6 à 7) 25 minutes environ. Vérifier la cuisson. Démouler chaud. D’autre part, délayer le sucre glace avec une cuillerée à soupe du jus de citron jusqu’à ce que cela devienne brillant.
Tremper dans l’eau chaude une lame de couteau pour tartiner le dessus et les côtés du gâteau avec ce mélange. Vous ne mangerez ce cake que le lendemain ! »

gateaucitron3.jpg

Délicieux…

Le Biscuit glacé Citron-Pavot de ma Grand-mère dans Pour le ventre (cuisine) action-onRendez-vous sur Hellocoton !



Sweet Paul e-Magazine

 

6a00e54ef2be2d88330133ecd35329970b800wi.png

Pour mon 101ème article , je vous propose aujourd’hui une découverte bonne pour les yeux et pour le ventre.

breakfast.jpg

Sweet Paul est un tout nouveau e-magazine entièrement gratuit (youpi!), totalement gourmand (re-youpi!) et plein de ressources très « crafty » comme on dit de nos jours.

6a00e54ef2be2d88330133ee2bf122970b800wi.png

Sweet Paul est une norvégienne qui a déménagé a New York et qui est « food and interior stylist  » ce qui pourrait se traduire par une « styliste d’intérieur et de nourriture »… ahem… ça sonne pas très bien en français, mais qu’est ce que je rêverais de faire son métier !

Edit : Sweet Paul est en fait un homme ! Il se prénomine Paul Lowe, et rien que pour ça, j’aime encore plus ce qu’il fait… être « styliste culinaire » n’est donc pas réservé qu’aux femmes !

circus.jpg

Sweet Paul tient un blog depuis 2007 et a récemment lancé une version e-magazine  de ses meilleures recettes, photos, et tutos. Elle [edit : il a aussi sorti des livres de recettes…pour chien !

dogs.jpg

Perso : j’adore ! C’est devenu une de mes lectures régulières, et en plus totalement gratuite, que demander de plus !

Vous pouvez télécharger le magazine où le consulter en ligne à cette adresse

6a00e54ef2be2d883301347fb4fe65970c800wi.png

 

Et vous, avez-vous l’habitude de consulter des e-mag ?

 

Sweet Paul e-Magazine dans Pour la tete (culture) action-onRendez-vous sur Hellocoton !



Restaurant Chez Janou

 chezjanou.png

Avec les beaux jours qui arrivent et les soirées d’été qui se rallongent, voici mon adresse coup de coeur en terrasse.

Chez Jannou, c’est de la cuisine de la Provence, fraîche, correcte, sympa, sans prétention. Mais c’est surtout un liste longue comme ça de pastis et d’anisettes. Décor brasserie du Sud, pittoresque, terrasse sympathique donnant sur la rue. On pourrait presque y croiser la Fanny de Marcel Pagnol !

chezjanou2.jpg

Ce qui m’a plu ? Tout d’abord la terrasse, en angle, façon petit coin champêtre au bord du marais sans le vacarme des passants. Le calme a Paris, c’est pas si évident que ça à trouver ! C’est également la sympathie des serveurs, jamais je n’ai eu droit à un regard aigri. Toujours la blague et la bonne humeur ! Enfin, l’assiette est fournie et bonne, sans être prétentieuse pour autant. C’est comme un avant goût des vacances. Un peu plus et on sortait les boules et le cochonnet.

chezjanou3.jpg

Au niveau des entrées, je vous conseille leur salade mâche, melon, mozarella et jambon cru : des saveurs méditérranéennes bien fraîches ! En plat, leur risotto d’épeautre au St Jacques et leur bar grillé au pistou valent aussi le détour.

Niveau prix, je ne me rappelle plus exactement, mais je n’avais pas trouvé ça excessif. Compter 30€ pour entrée plat et desser environ.

Enfin, le quartier est sympa puisqu’il se situe entre Bastille et la place des Vosges, idéal donc pour un apéro ou un diner avant de sortir !

Chez Janou - 2 rue Roger Verlomme – 3e

Proche de la Place des Vosges

Métro : Chemin Vert

Restaurant Chez Janou dans Pour le ventre (cuisine) action-onRendez-vous sur Hellocoton !



mon AMAP s’est « Remises à flots » – les bateliers du Canal du Midi

amap.jpg

Depuis le début d’année, nous adhérons à une AMAP (Association pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne) et allons chercher des produits frais, bio, locaux et de saison toutes les semaines. Cela ne nous revient pas plus cher que de les acheter au supermarché, mais la démarche est totalement différente.

Déjà, faire partie d’une AMAP, c’est faire partie d’une association. Je ne suis pas là pour prendre mon panier et puis allez, aurevoir, a la semaine prochaine. Il faut s’ôter de la tête ce réflexe consummériste (je prends, je consomme, je jette). Il s’agit d’aider un agriculteur dans sa démarche biologique. Ainsi nous l’aidons de temps en temps au champs, pour semer, enlever les cailloux, désherber, planter (et surtout bien manger et boire…). Nous distribuons les paniers à tour de rôle. Nous réfléchissons en AG pour être le plus solidaires possible en respectant chacun.

Et puis de temps en temps, d’autres producteurs se greffent, des laiteries, des boulangers, des producteurs de miel ou de fromage, des oeufs… C’est convivial, c’est local (on croise donc ses voisins quotidiennement) et c’est tout ce que je recherchais.

terreronde.jpg

 

Et aujourd’hui je voulais vous parler de cette super initiative dont je suis chargée au sein de mon AMAP : celle de « Remises à Flots ». Ce sont des bateliers du Midi qui se battent contre les transports polluants. Ils veulent remettre au goût du jour le transport fluvial, et ils ont bien raison. Pour cela, ils ont décidé depuis quelques années de charger leurs péniches de bons produits (souvent bio, toujours locaux) dans le sud de la France (du miel, du vin, du pain d’épices, du cassoulet, des tommes de fromage) et de les transporter vers Paris pour les distribuer. Le coût est minime : c’est le prix brut du producteur + quelques centimes pour le transport. Aucun intérmédiaire, aucune enseigne qui se gave au passage.

L’engagement des AMAP est de promouvoir et soutenir ce type de transport éthique, beaucoup moins polluant que le transport routier, et qui permet de maintenir le contact avec des producteurs de produits du Sud de la France dans un échange change social et convivial.

Le transport fluvial est conçu pour transporter de gros volumes. Pour permettre un revenu équitable à l’équipage de la péniche (engagement des AMAPiens), il faut assurer un minimum de 20 tonnes de marchandises par voyage. Les volumes commandés les années antérieures étaient inférieurs (17, 15, 12 10 tonnes). L’année dernière, 23 tonnes ont été remontées, ce qui permet à André et son équipage de nous proposer encore un voyage cette année.

canalautomne700.jpg

Crédit photo : mon Papa sur le Canal du Midi ;-)

 

Les remises à Flots

« L’association organise des commandes et des livraisons groupées de produits afin de les transporter par les moyens les moins voraces en énergie, les moins destructeurs des équilibres naturels et les plus en accord possible avec les rythmes de l’accomplissement humain, en l’occurrence par bateau, sans entrer dans la relation commerciale d’achat et de revente »

Si jamais certains d’entre vous sont interessés (mais vraiment) pour commander quelques produits, je peux faire passer le bon de commande jusqu’à fin mai. Me contacter pour les modalités.

 

*Et petit rappel pour ceux qui voudraient passer un dimanche sympa à manger de bonnes choses dans une bonne ambiance :

la Fête des AMAP édition 2010 aura lieu cette année le dimanche 30 mai de 10h à -on sait pas encore quelle heure – sur et aux abords de la Péniche Antipode amarée le long du Canal St Matin (Paris 10ième)

 

Elle est pas belle la vie ??

 

mon AMAP s'est Rendez-vous sur Hellocoton !



Restaurant Le Petit Prince de Paris


66.jpg

Pour mon 1er avis sur un resto à Paris, je ne pouvais que choisir tout simplement LE 1er resto que j’ai fait à Paris. Mon avis sera donc forcément teinté d’une note sentimentale.

A l’époque je n’habitais pas encore la capitale et je ne me doutais pas que j’y habiterais un jour. C’était également la 1ère fois que je prenais l’avion (oui, à 20 ans! depuis je me suis rattrapée…) et nous avions trouvé quelques adresses sur Internet pour notre séjour parisien.

Inutile de vous dire que si je vous en parle aujourd’hui, c’est qu’on y est retourné maintes fois depuis, et qu’on y a envoyé nombre de nos connaissances qui en sont revenues conquises.

Ce qui m’a plu tout d’abord : c’est le quartier. Proche du Panthéon, de St Michel, de la Sorbonne, ce restaurant est situé dans une toute petite rue piétonne loin de l’activité touristique du quartier latin. Pour des touristes comme pour des parisiens, il est donc agréable de visiter le quartier et de finir la journée dans ce restaurant typiquement français.

lepetitprince.jpg

Dès notre premier repas au Petit Prince de Paris, j’ai été conquise par l’acceuil chaleureux et les serveurs « gay friendly » comme on dit, sympathiques et rigolos sans être too much non plus.

L’ambiance est cosy, très classique français, lumière tamisée et fleurs fraîches un peu partout. Romantique et intime, ce restautant est déconseillé pour un anniversaire bruyant, bien entendu. Pour un tête à tête en amoureux, c’est le cadre idéal par contre. Pour autant, l’atmosphère n’y est pas guindé (gay friendly oblige ;-)

Les serveurs sont à l’écoute, il ne manque jamais rien sur la table, les assiettes sont correctement servies et les mets sont délicieux. Je me rappelle encore de ce que j’ai nommé « le meilleur fondant au chocolat du monde ». Jamais égalé nulle part.

La carte est régulièrement revue, donc difficile de conseiller un plat en particulier. J’ai toujours a-do-ré ce que j’y ai mangé, personnellement.

Cerise sur le gateau, l’addition n’est pas salée du tout ! En menu, soit un menu entrée + plat ou plat + dessert à 18€, soit un menu entrée + plat à 24€ (le choix est plus large pour ce menu). A la carte, les entrées sont à 9€ les plats à 18€ et les desserts à 7€. Les vins sont entre 16 et 38€. La réservation est conseillée, mais en semaine vous pourrez je pense facilement trouver une table pour 2. Attention, ce restaurant tend à être de plus en plus connu cependant !

petitprincedeparis.jpg

Le mot du patron : »Un restaurant situé dans une petite rue proche du panthéon avec un cuisine française inventive (mesclun de salade magret fumé avec un carpaccio de fois gras juste mariné, porcelet au miel et au vin rouge). Cadre romantique, bougies, fond musical, une décoration sombre a l’ancienne. »

Bien pour : un diner intime / en amoureux (ambiance cosy et intimiste), ou pour y amener votre cousine Gertrude des Etats Unis (resto français romantique)

Y aller :
12, Rue Lanneau, 75005 Paris
Métro Maubert Mutualité
Tel 01 43 54 77 26
http://www.lepetitprincedeparis.fr/
Prise de commande jusqu’à minuit

Restaurant Le Petit Prince de Paris dans Pour le ventre (cuisine) action-onRendez-vous sur Hellocoton !



Muesli bio

muesli1.jpg

MMMmmmh ! J’adore le muesli, encore plus quand c’est moi qui le fait ! (Y a de la fierté en plus)

Voici ma recette magique (un peu au pif, je dois l’avouer…)

Tous les ingrédients suivants se trouvent très facilement en magasins bio, qui poussent comme des champignons de nos jours.

 

Muesli bio aux noisettes, amandes et pépites de chocolat.

muesli2.jpg

- 150gr de flocons d’avoine
- 1 cuillère à soupe de graines de sésame
- 1 cuillère à café degraines de pavot (optionnel)
- 30 gr de flocons d’épeautre ou de maïs (optionnel, mais ça donne du croustillant)
- 20 gr de noisettes (concassées)
- 20 gr d’amandes effilées

- 20 gr de pépites de chocolat
- 1 cuillère à soupe de miel
- 1 cuillère à soupe de cassonade

Mélanger toutes les céréales et le sésame dans une poêle chaude. Faire revenir 5 minutes avec le miel et le sucre. Cela donne un bon goût fumé, mais pour ce qui n’aiment pas ça, ne pas faire chauffer les céréales.

Ajouter les noix, amandes et chocolat.

Laisser refroidir puis déguster ! 

 muesli3.jpg

Pour moi, le meilleur reste dans un yaourt nature. Une tuerie.

Muesli bio  dans Pour le ventre (cuisine) action-onRendez-vous sur Hellocoton !



Repas à l’indienne

indianmeal.jpg

Je vous le dis d’avance : tout le mérite de cette recette revient entièrement à mon homme qui – oui mesdames – sait divinement bien cuisiner.

La preuve donc, avec cette recette totalement improvisée l’autre soir avec 2 ou 3 ingrédients du frigo et les épices ramenées de notre voyage en Inde.

Depuis ce voyage, on essaie de cuisiner ce que l’on a mangé là bas, mais c’est pas facile. C’est une tout autre cuisine que celle que l’on connaît en occident.

Mais là, la magie a opérée. Monsieur aime manger très, très épicé (moi aussi mais pas autant). Cette recette l’est donc un petit peu (à notre gôut). Pour les âmes sensibles, réduire les doses d’épices donc ;-)

 

 Filet mignon  coco, épices et amandes

filetmignon.jpg

 

Ingrédients (pour 4 personnes) :
- 1 filet mignon
- 20 cl de lait de coco
- 1 cuil. à soupe de pâte de curry au gingembre (facilement trouvable en magasins au rayon condiments exotiques)
- 2 gousses de cardamome
- quelques amandes effilées
- coriandre fraîche

Préparation :
Faire revenir le filet mignon coupé en médaillons dans un peu de beurre, pendant quelques minutes jusqu’à ce qu’il soit doré. Dans un bol, mélanger 20 cl de lait de coco avec une cuillère à soupe de pâte de curry au gingembre.
Ajouter 2 gousses de cardamome et des amandes effilées. Poivrer, saler.
Faire chauffer à feu doux dans une poêle pendant 20 minutes.
Rajouter de la coriandre fraîche et une cuillère à café de cacao sucré (pour neutraliser le vinaigre contenu dans la pâte de curry).

 

 Dahl aux lentilles et aux épices


dahl.jpg

 

Ingrédients
- 1 oignon émincé
- 1 cuillère à soupe de curry

- 1 cuillère à soupe de cannelle

- 20 cl de lait de coco

- 350 g de tomates pelées et concassées

- 200 g de lentilles

- quelques feuilles de laurier

- sel

Préparation
Faites tremper les lentilles dans de l’eau pendant 1 h. (optionnel : là nous ne l’avons pas fait et c’était aussi bien)
Faites revenir l’oignon avec un peu d’huile. Lorsqu’il est bien doré, ajoutez les épices et le lait de coco. Salez.
Laissez réduire quelques minutes.
Ajoutez les tomates, les lentilles, couvrez et laissez mijoter environ 1 h, en remuant de temps en temps, jusqu’à ce que les lentilles soient tendres.

 

Et comme les indiens mangent toujours tout ça avec du riz, nous en avons rajouté un peu. Cuire le riz avec quelques graines de fenouil, c’est pas grand chose et ça rehausse le goût.

Pour faire vraiment comme là-bas, servir dans une feuille de bananier et manger avec les doigts ;-) (mais c’est aussi bon avec une fourchette !)


Repas à l'indienne  dans Pour le ventre (cuisine) action-onRendez-vous sur Hellocoton !



The best carrot cake ever (ou presque)

carrotcake1.jpg

Pour les sceptiques : je vous jure que ce gateau n’a pas goût à la carotte, comme son nom l’indique ! Il n’est pas salé mais trés (trop?) sucré et l’on ne sent pas de bouts de carotte sous la dent. 

Oui, bon, là vous vous demandez l’intérêt de faire un gateau à la carotte du coup… ben goutez-y !

CARROT CAKE

- 250 gr de carottes rapées finement
- 70 gr de farine
- 1 sachet de levure
- 3 oeufs
- 100 gr d’amande en poudre
- 60 gr de sucre en poudre
- 30 gr de sucre roux
- 1 pincée de sel
- 1/2 cuill. à café de canelle en poudre
- 1/2 cuill. à café de gingembre en poudre
- 50 gr de noix de pécan (très important!)
- amandes effilées

Préchauffer le four à 180°C.
Fouetter les oeufs et le sucre. Y ajouter la farine, la levure et les poudres d’amande, de gingembre et de cannelle et le sel.
Mélanger et rajouter ensuite les carottes.
Beurrer un poulet et saupoudrer le fond de sucre et d’amandes effilées.
Enfourner pour 40-45 minutes.
Laisser refroidir puis retourner.

The best carrot cake ever (ou presque) dans Pour le ventre (cuisine) action-onRendez-vous sur Hellocoton !



Muffins Thé Matcha et Groseilles

dsc01870.jpg

miaaaaaaaaaaaaam !
C’est môa qui les ai fait ! (en vrai ils sont beaucoup plus verts que ça)


La recette

Pour 4 muffins
- 125 gr de farine
- 1 cc de levure
- 1 pincée de sel
- 100 gr de cassonade
- 1 oeuf
- 40 gr de beurre fondu
- 1 petite cuillère à café de matcha
- 120 gr de groseilles (ou framboises – surgelées ça marcha aussi)

Préchauffer le four à 180°. Mélanger la farine avec la levure et le sel.
Dans un autre bol plus grand mélanger l’oeuf et le sucre.
Ajouter le beurre fondu puis le thé et les groseilles.
Ajouter d’un coup la farine, et ne pas amalgamer, il doit rester des gros paquets de farine.
On obtient une pate sous forme de grumeaux.
Mettre dans les moules à muffins, et enfourner pendant 20 minutes à mi hauteur.

Muffins Thé Matcha et Groseilles  dans Pour le ventre (cuisine) action-onRendez-vous sur Hellocoton !



astrologie |
mariecreole |
le blog de mariane |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BETA
| c mina 2
| TWO BR