Recettes écologiques : produit pour meubles en bois

menage2.gif

Voila une petit recette vite fait bien fait pour entretenir vos meubles en bois sans pour autant en faire profiter la couche d’ozone. 

Même si, j’avoue, j’ai toujours bien aimé l’odeur du Brizzzzz (au miel miam – quand tu chantes, quand tu chantes…), j’ai décidé de passer à une autre odeur toute aussi bonne mais surtout bien plus écologique : huile d’olive-citron (et ça chante la provence !).

Bon. Je ne vous cache pas que les meubles en bois se font de plus en plus rares chez moi, car la tendance est plutôt au mélaminé-contreplaqué-plastifié-métalisé et cette recette est plutôt déconseillé pour toute surface trop glissante et non poreuse.

Par contre, c’est un véritable bain de jouvence pour ma table et mes chaises en (faux) tek sur le balcon, ternies par le soleil et abîmées par les intempéries.

Produit d’entretien des meubles en bois

Ingrédients :
- jus de citron bio
- huile d’olive
- huile essentielle de citron

Recette et mode d’emploi :
Dans un vaporisateur récupéré, verser 10 cuillères à soupe de citron, 10 cuillères à soupe d’huile d’olive et 10 gouttes d’huile essentielle de citron. Bien secouer. Assaisonner la salade. Vaporiser sur la surface et essuyer avec un chiffon doux et propre.

Et je ne résiste pas à vous faire partager cette fausse pub :

mnage.jpg

 

Recettes écologiques : produit pour meubles en bois dans Pour la planete (ecologie) action-onRendez-vous sur Hellocoton !



Recettes écologiques : nettoyage du réfrigérateur

menage2.gif

C’est reparti pour une session « ménage » ! Vous allez finir par croire que je suis une vraie maniaque : que nenni ! Mais quand je le fais, j’aime le faire de façon la plus écolo possible…

Pour un réfrigérateur entretenu normalement, le nettoyage se fait simplement 2 fois par mois dans tous les recoins,  parois comprises, au vinaigre chaud ou au jus de citron (on peut yajouter une cuillère à café de désinfectant multi-usage).

Mettre une coupelle de bicarbonate (ou d’argile) contre les odeurs. 

Le décrassage intensif

• Démonter toutes les parties amovibles du réfrigérateur/congélateur (les laver de la même manière que le reste, insister  dans tous les recoins).
• Mettre 1 bonne cuillère à soupe de cristaux de soude et 1  bouchon de désinfectant multi-usage dans un petit seau d’eau  chaude.
• Nettoyer tout (et penser aux  joints et aux rainures des joints) avec l’éponge et le produit  jusqu’à ce qu’il n’y ait plus  aucune trace (avec les cristaux de soude il n’y a pas besoin de  beaucoup d’huile de coude).
• Repasser un coup d’éponge imbibée de désinfectant multi-usage. Ne pas rincer.
• Le lendemain, repasser un  coup d’éponge avec un peu de  vinaigre.
• Sécher avec la lavette microfibre. Laisser les portes ouvertes pour  sécher entièrement. 

Recette tirée du site de Raffa, le grand ménage.

Sinon, ma recette vraiment perso, c’est l’homme de ménage… je vous le conseille ;-)

garsmenage.jpg

Recettes écologiques : nettoyage du réfrigérateur dans Pour la planete (ecologie) action-onRendez-vous sur Hellocoton !



De la Garden Collection d’HetM…

no03normal.jpgno15normal.jpgno05normal.jpg

Dans quelle section d’Hellocoton vais-je donc poster cet article ? Mode ? Ecologie ? Mon coeur balance…

En pleine recherche de robe de demoiselle d’honneur originale-courte-légère-remettable-pas-trop-chère-qui-me-met-en-valeur, j’avais mis dans ma préselection 2 ou 3 robes de la Garden Collection d’H&M (notamment celles ci-dessus). Un des nombreux critères pour mon choix était – entre autres – qu’elle soit en coton bio (le must étant qu’elle soit faite par une jeune créatrice, et non pas un magnat de la mode mais bon, hein, on est pas parfaites). Moi, difficile ?

Quelle ne fut pas ma surprise – et surtout ma déception – en lisant cet article de Ludivine de Peau-Ethique publié sur le blog d’Eco-Blog. Je ne vais pas vous la jouer « grande reporter » et je vous copie-colle une partie de son article (à lire dans son intégralité et avec les commentaires très interessants ici).

« [H&M] vient de sortir une gamme de vêtements bio dont le joli nom est The Garden Collection. Matières principales utilisées : coton et lin certifiés biologiques. [...] Marketing oblige, tout le monde en a parlé, d’ailleurs dans la plupart des magazines féminins depuis Mars quand on parle vêtements en coton bio il y a forcément une photo de la fameuse collection Jardin (dans Elle, Be, Envy …).

Une coquille vide

Mais, car il y a vraiment un gros mais, le point ultra négatif, c’est que ce coton bio est en réalité du coton OGM à 30 %. L’affaire a été mise sur le devant de la scène par le Financial Time et a provoqué un réel raz-de-marée en Allemagne où l’utilisation de coton bio est entrée dans les mœurs (tandis que chez nous…).

Et là, silence du côté suédois : Ecocert (l’organisme certificateur de coton biologique mais pas que) prétend ne jamais avoir certifié le coton OGM (voir le communiqué)… on se mord la queue !!

Cependant ni journaliste, ni blogueur, en gros personne mis à part le journal l’Express n’a rien dit sur ce sujet, et pire encore, on continue de voir dans les magazines et boutiques collection en coton biologique. Pourtant c’est quand même pas rien !! Bien-sûr j’aurai pu parler de Greenwashing, car ici on est en plein dedans. »

Alors voila, je suis déçue. Déçue car je croyais en la démocratisation du bio. Mais surtout parce que H&M était resté dans sa logique de petits-prix et d’accessibilité à toutes les bourses tout en designant de belles pièces. Cette gamme avait tout pour me plaire, mais non, une fois de plus, une fois encore, on ne peut pas avoir confiance en de grands industriels. La bourse avant tout. Pourquoi faire les choses bien quand on peut utiliser un argument marketing (tel que le bio – un gros levier à thunes) et s’en mettre plein les fouilles en biaisant le consommateur ?

Une autre question que cet article amène est : pourquoi à tout prix bannir les OGM ? C’est un grand débat sur lequel je ne me pencherait pas aujourd’hui, mais je vous invite à lire les commentaires de cet article où il est question de ce débat.

Merci donc Ludivine pour cet article qui parle de chose dont tout le monde ne parle pas dans la blogosphère. Il est bon d’avoir 2 sons de cloches parfois ! 

Et donc au final, puisque je sais que ça vous interesse tous, vous vous demandez si j’ai trouvé mon bonheur dans cette mission (impossible) de la robe parfaite ? Et bien je vous dirais : OUI ! Mais ça, ce sera un autre post, quand ma jeune créatrice de talent aura fini de la coudre … ;-)

De la Garden Collection d'HetM... dans Pour la planete (ecologie) action-onRendez-vous sur Hellocoton !



mon AMAP s’est « Remises à flots » – les bateliers du Canal du Midi

amap.jpg

Depuis le début d’année, nous adhérons à une AMAP (Association pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne) et allons chercher des produits frais, bio, locaux et de saison toutes les semaines. Cela ne nous revient pas plus cher que de les acheter au supermarché, mais la démarche est totalement différente.

Déjà, faire partie d’une AMAP, c’est faire partie d’une association. Je ne suis pas là pour prendre mon panier et puis allez, aurevoir, a la semaine prochaine. Il faut s’ôter de la tête ce réflexe consummériste (je prends, je consomme, je jette). Il s’agit d’aider un agriculteur dans sa démarche biologique. Ainsi nous l’aidons de temps en temps au champs, pour semer, enlever les cailloux, désherber, planter (et surtout bien manger et boire…). Nous distribuons les paniers à tour de rôle. Nous réfléchissons en AG pour être le plus solidaires possible en respectant chacun.

Et puis de temps en temps, d’autres producteurs se greffent, des laiteries, des boulangers, des producteurs de miel ou de fromage, des oeufs… C’est convivial, c’est local (on croise donc ses voisins quotidiennement) et c’est tout ce que je recherchais.

terreronde.jpg

 

Et aujourd’hui je voulais vous parler de cette super initiative dont je suis chargée au sein de mon AMAP : celle de « Remises à Flots ». Ce sont des bateliers du Midi qui se battent contre les transports polluants. Ils veulent remettre au goût du jour le transport fluvial, et ils ont bien raison. Pour cela, ils ont décidé depuis quelques années de charger leurs péniches de bons produits (souvent bio, toujours locaux) dans le sud de la France (du miel, du vin, du pain d’épices, du cassoulet, des tommes de fromage) et de les transporter vers Paris pour les distribuer. Le coût est minime : c’est le prix brut du producteur + quelques centimes pour le transport. Aucun intérmédiaire, aucune enseigne qui se gave au passage.

L’engagement des AMAP est de promouvoir et soutenir ce type de transport éthique, beaucoup moins polluant que le transport routier, et qui permet de maintenir le contact avec des producteurs de produits du Sud de la France dans un échange change social et convivial.

Le transport fluvial est conçu pour transporter de gros volumes. Pour permettre un revenu équitable à l’équipage de la péniche (engagement des AMAPiens), il faut assurer un minimum de 20 tonnes de marchandises par voyage. Les volumes commandés les années antérieures étaient inférieurs (17, 15, 12 10 tonnes). L’année dernière, 23 tonnes ont été remontées, ce qui permet à André et son équipage de nous proposer encore un voyage cette année.

canalautomne700.jpg

Crédit photo : mon Papa sur le Canal du Midi ;-)

 

Les remises à Flots

« L’association organise des commandes et des livraisons groupées de produits afin de les transporter par les moyens les moins voraces en énergie, les moins destructeurs des équilibres naturels et les plus en accord possible avec les rythmes de l’accomplissement humain, en l’occurrence par bateau, sans entrer dans la relation commerciale d’achat et de revente »

Si jamais certains d’entre vous sont interessés (mais vraiment) pour commander quelques produits, je peux faire passer le bon de commande jusqu’à fin mai. Me contacter pour les modalités.

 

*Et petit rappel pour ceux qui voudraient passer un dimanche sympa à manger de bonnes choses dans une bonne ambiance :

la Fête des AMAP édition 2010 aura lieu cette année le dimanche 30 mai de 10h à -on sait pas encore quelle heure – sur et aux abords de la Péniche Antipode amarée le long du Canal St Matin (Paris 10ième)

 

Elle est pas belle la vie ??

 

mon AMAP s'est Rendez-vous sur Hellocoton !



Recettes écologiques : nettoyant toilettes

 

allerauxtoilettest14548.jpg

Voila encore une recette bien pratique et facile à faire pour un nettoyage souvent délicat. Encore merci à Raffa et son super site d’où je tire la plupart de mes recettes écologiques (mais pas que!) Aujourd’hui, parlons donc des cabinets…

Le nettoyant WC

Matériel :
vaporisateur de 500 ml,
cuillère à café (cc).

Ingrédients :

vinaigre blanc,
HE,
eau.

Recette :
• 1/3 de vinaigre.
• 2/3 d’eau.
• 2 cc d’HE tea tree ou autre, par exemple pamplemousse 30 % – citron 20 % – lavandin 20 % – pin douglas 20 % – eucalyptus radiata 10%

Utilisation : vaporiser sur les parois, laisser agir 15 à 20 minutes,brosser. 

L’entretien hebdomadaire

Utiliser soit du désinfectant ménager multi-usage pur, soit le nettoyant WC pour nettoyer l’extérieur de la cuvette. Pour l’intérieur, vaporiser le nettoyant WC sur les parois, laisser agir 15 à 20 minutes et brosser.

Le décrassage
Tous les 15 jours verser une poignée de cristaux de soude dilués dans un peu d’eau chaude. Laisser agir au moins 15  minutes. Brosser et tirer la chasse.

Taches jaunes à noires incrustées dans le fond                    
Verser 2 à 3 CS de bicarbonate de soude, idem de sel fin, 1 verre de vinaigre, de l’eau bouillante, brosser, laisser agir, brosser… 

Si les taches sont vraiment tenaces, faire d’abord tremper du vinaigre bouillant toute la nuit. Brosser. Gratter éventuellement avec une spatule en bois ou en plastique.  

Il peut être nécessaire de recommencer l’opération plusieurs selon l’état du WC. Sinon, essayer aussi un mélange  d’eau savonneuse et de poudre de pierre ponce. 

Voilà, maintenant vous êtes prêtes à avoir de beaux toilettes tout propres et sans produits chimiques déversés dans l’eau ! 



Recettes écologiques pour la maison

 

1193877cleanhome2.jpg

Aujourd’hui on parle du bio, du bon pour la santé, surtout dans nos assiettes. Nous oublions vite que de nombreux éléments toxiques nous entourent, et nous les respirons tous les jours.

Ces éléments se retrouvent dans les (trop) nombreux produits ménagers que l’on utilise : amusez-vous à les compter et vous serez surpris de voir le nombre de produits inutiles dans vos placards (un pschit pour la lunette des toilettes, un bidon pour l’intérieur de la cuvette, un produit pour l’email, un déboucheur, un bloc WC pour chaque chasse tirée, et un désodorisant… tout ça pour des toilettes, rapellons-le ! alors imaginons le reste…).

menage2.gif

Belle ruse marketing de nos chères multinationales qui n’ont de cesse de nous faire consommer plus et créer de nouveaux besoins, maintenant nous retrouvons en rayon chez Carrouf les mêmes produits estampillés « verts » (mais sans aucun label Ecocert, vérifiez par vous-même) tout aussi nombreux et inutiles.

Pourtant, il y a d’autres solutions plus écologiques ET économiques.

Je vais peut-être vous en boucher un coin mais – oui! – un seul et même produit peut être utilisé pour votre table à manger ET votre cuisine ! C’est fou, non ?

Et en plus, c’est enfantin à faire soi-même et les produits se trouvent partout…

Produit d’entretien ménager multi-usage
Multiple use cleaning product

Matériel nécessaire:
- un bidon opaque récupéré (plus ou moins 2 litres)
- un entonnoir
- bicarbonate de soude
- huiles essentielles (pin/tea tree/eucalyptus ou citron/pamplemousse/orange douce)
- vinaigre blanc

Préparation :
Verser d’abord 2 cuillères à soupe de bicarbonate de soude dans le bidon, grâce à l’entonnoir.
Ajouter 2 litres d’eau chaude (ou moins, selon votre bidon) et mélanger.
Préparer dans un verre : 1 cuillère à soupe de vinaigre blanc, et 1 à 3 cuillères à soupes d’un mélange d’huiles essentielles.
Verser dans le bidon et bien secouer.

Voilà, c’est prêt ! Et ça vous a coûté trois fois rien.

Ce produit est nettoyant et désinfectant. A utiliser pur sur des taches tenaces ou des surfaces à désinfecter (plan de travail, poubelle), ou dilué avec un peu d’eau chaude pour un nettoyage quotidien de surface. S’utilise également en nettoyage des sols (3 bouchons de produit dans un seau d’eau chaude)

Vos enfants ne risquent rien avec de tels produits, cependant, évitez de leur en mettre dans le biberon ;-)

mmenage.jpg

Recettes trouvées sur le site de Raffa

Recettes écologiques pour la maison dans Pour la planete (ecologie) action-onRendez-vous sur Hellocoton !



astrologie |
mariecreole |
le blog de mariane |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BETA
| c mina 2
| TWO BR