Elizabeth Gilbert – Mange, Prie, Aime

mangeprieaime1.jpg

Ah, le cas mange, prie, aime…

J’hésite un peu à en parler, j’avoue. Ce bouquin m’a été chaudement recommandé (par des amies proches, des amies blogueuses, des collègues…) et donc tout porte à croire qu’elles l’ont aimé. On en entend parler partout, le film va sortir, même My Little Paris vient de m’envoyer une newsletter sur le thème du « Mange, Prie, Aime »…

Et pourtant… pourtant je n’ai pas aimé. Pourtant j’étais à Bali pour le lire. Pourtant je suis allée en Italie et en Inde, donc j’aurais dû me retrouver dans ses paroles. Désolée les copines…

Que dire ? C’est un roman à l’eau de rose, certes. C’est un roman pour nanas, ok. C’est un roman qui, comme le Da Vinci Code ou bien d’autres, donne l’impression d’avoir été écrit exprès pour l’adaptation au cinéma. Jusque là, ça, je peux m’y faire.

Mais là, sérieux, les gens… Autant la 1ère partie en Italie est pas mal (ouais, voila, je vous livre tout : elle part en Italie et elle bouffe) (non non, je vous jure, tout le résumé du tiers du livre tient dans cette phrase).

Alors on attend la suite, l’Inde, que ça décolle un peu. Et là, c’est la catastrophe. Impossible de m’intéresser à ce passage. Elle n’y raconte absolument rien de l’Inde, ni des indiens. Ca part en phrases à haute teneur philosophiquo-religioso-guimauve. C’est inintéressant au possible. C’est ennuyeux. Ce tiers du livre n’a rien à faire là. Elle va en Inde, elle prie, puis ça va mieux. Wow. Alors j’avoue, j’ai tourné quelques pages, chose que je fais rarement, mais là c’était à la limite du supportable.

Puis vient Bali, et là, grosse déception. C’est coulant de clichés (« tous les balinais vous aiment par nature » : pour avoir été à Bali au moment où je lisais ces phrases, je peux vous jurer que les Balinais vous aiment si vous avez des biftons dans les mains. Sinon ils s’en tapent de vous. Et ça a été vérifié de nombreuses fois.) C’est mielleux, ça dégouline de bons sentiments, c’est totalement avenu, on devine tout de suite la fin.

Ce que je peux reconnaitre par contre, c’est qu’elle a totalement raison sur une chose : un indonésien à qui l’on donne trop d’argent d’un coup devient totalement déboussolé et en demandera toujours plus quitte à en perdre les pédales.

Alors oui j’ai aimé Bali, c’est beau, c’est bien, y a beaucoup de choses à voir et à faire, mais une chose est sure : on a pas vu le même Bali. Evidemment, il se peut qu’il y a 10 ans en arrière, les choses étaient différentes, je le concède. Il n’en reste pas moins un livre… ennuyant, bourré de clichés américains, même pas drôle, tout juste attendrissant parfois…

Je vous l’avais dit : désolé les copines, c’est pas votre faute, je dois être un peu difficile côté littérature !

Elizabeth Gilbert - Mange, Prie, Aime dans Pour la tete (culture) action-onRendez-vous sur Hellocoton !



8 commentaires

  1. Violette 22 octobre

    Honnêtement tu ne devrais pas avoir tant de scrupules, ce n’est pas de littérature qu’il s’agit ici mais plutôt de livres de plage… comme Dan Brown, Pancol & cie.
    Moi aussi mes collègues adorent Pancol et Anna Gavalda, moi pas du tout… et je passe pour une pimbêche littéraire! ;-)

  2. Delphine 22 octobre

    Je savais déjà à quoi m’attendre avec ce genre de livres, mais ça fait du bien de lire ce qu’il en est vraiment…

  3. Faustine 22 octobre

    Oui, bon, c’est vrai que le livre, je peux le mettre aux oubliettes, même si je ne l’ai pas trouvé aussi chiant que ta critique. Mais concernant Bali, je ne me suis pas sentie comme le steack de Madagascar (cf dessin animé ;) . Oui, c’est sur qu’il y avait des endroits où en effet c’était comme tu le décris, la preuve en est que je me suis fait agressée (à Sanur). Mais perso, en sortant des sentiers battus, je suis tombées sur des personnes heureuses de partager leur culture avec moi et il n’était absolument pas question d’agent. Je ne sais pas où tu es allée à Bali exactement, mais je peux te dire que dans les montagnes, sur les cotes est et nord, ça n’a rien à voir avec Ubud et le sud. J’ai adoré ces endroits …

  4. lastucealoreille 22 octobre

    @Violette : Oui, en effet, c’est bien un « livre de plage » comme tu dis, bien que celui-ci ne soit pas le meilleur ! (un bon Sophie Kinsella de temps en temps ;-)

    @Delphine : moi qui croyais être la seule de la blogosphère à penser ça !

    @Faustine : oui, j’ai été un peu sévère pour cette critique, il faut l’avouer ;-) Pour Bali, nous avons un peu tout fait, on avait loué voiture et scooter à l’aventure et sac à dos. Les gens les plus authentiques que nous ayons rencontré étaient dans les montagnes et volcans (où l’on s’est régalé d’ailleurs). Mais j’ai certainement eu cette impression car j’ai travaillé un moment en Asie (Vietnam, Cambodge, Laos et Thailande) et donc j’étais partie dans l’idée de retrouver un peu les mêmes mentalités, mais force est de constater que lorsqu’on est touristes, c’est bien différent…dommage !

  5. Faustine 23 octobre

    Ah ben voilà, on est d’accord ;)

  6. Ludivine 25 octobre

    Bon, moi je vais défendre Mange Prie Aime … oui car pour une fois j’ai aimé ce genre de bouquin, pourtant Dieu sait que le trip ésotérique c’est pas du tout mon dada.
    Ayant vécu en Italie (étant italienne également moitié/moitié), j’ai peut-être une notion à la nourriture particulière, mais le premier chapitre sert d’intro sur sa vie …
    L’inde ça je suis d’accord c’est ultra long, heureusement qu’il y a Richard …
    Mais Bali moi j’ai aimé pour son nouvel amoureux, ma maman qui est allé en Inde est à Bali partage ton point de vue…
    Enfin, moi j’avais pas trop le moral, et ça m’a fait du bien, ça m’a dépaysé donc :) (et pour dire la vérité j’ai commandé le tome 2 je sais je suis faible)

  7. lastucealoreille 25 octobre

    @Ludivine : ah, une défenseuse ! Ceci dit je comprends tout à fait ton point de vue, ce bouquin peut tomber à point nommé si tu as le moral dans les chaussettes. On peut vite s’identifier à Liz et ça peut faire du bien, je l’avoue.

  8. Lili 26 octobre

    A vrai dire, j’ai envie de le lire mais plus par curiosité. Après, tu n’es pas la seule à ne pas avoir aimé donc je ne vais pas me presser. L’emprunter un jour en bibliothèque devrait suffire ;-) Si je n’aime pas : je rapporte !

Laisser un commentaire

astrologie |
mariecreole |
le blog de mariane |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BETA
| c mina 2
| TWO BR